C21

From SAS
Jump to: navigation, search


Mineur TCN

Technologie Culturelles Numériques



Objectif

Le Mineur TCN poursuit un double objectif :

  • Démystifier le numérique en comprenant ses principes et en maîtrisant ses principaux outils ;
  • Sensibiliser aux enjeux liés au numérique et aux principales conséquences liées à son usage, que ce soit au niveau économique, juridique, social, cognitif, philosophique ou encore esthétique.


Pourquoi un mineur ?

Un mineur est un diplôme d’établissement délivré par l’UTC. Ce diplôme vient s’ajouter au diplôme d’ingénieur, diplôme « majeur », délivré par les branches. Ce dernier diplôme est un diplôme d’Etat reconnu par la commission des titres d’ingénieur, ce que n’est pas un mineur.

L’objectif d’un mineur est de proposer une organisation cohérente dans les enseignements suivis en plus des enseignements de branche et de filière.

  • Un mineur n’a pas d’objectif de professionnalisation, mais d’apporter la culture scientifique, technique et sociale nécessaire aux métiers de l’ingénieur.
  • Un mineur se définit autour d’un thème ou d’une problématique principale ; suivre le mineur permet d’en avoir une vision globale et synthétique, d’en mesurer les enjeux et d’en comprendre les concepts, outils et méthodes.


Pourquoi un mineur "Technologies Culturelles Numériques" ?

Le numérique est une réalité à la fois technique et culturelle :

  • comme objet manipulable, le numérique renvoie à une constitution technique et fait l’objet de pratiques scientifiques et techniques ;
  • comme contenu, le numérique prend une valeur sémantique, juridique, économique, etc.

C’est ce double aspect qui est au fondement du Mineur : les étudiants sont incités à considérer dans leur articulation et leur interdépendance les aspects techniques et culturels du numérique.

  • Le Mineur présente ainsi les technologies numériques dans le contexte de la numérisation des contenus et de la culture.
  • Il propose une formation technique et pratique à la création et à la gestion des contenus numériques et une réflexion conceptuelle sur les conséquences de cette numérisation pour la société, l’art, le droit, l'économie, la pensée.


Domaines d'application

Tout ingénieur rencontre le numérique dans ses activités à deux niveaux principaux :

  • La numérisation de ses outils intellectuels : pour son travail, l’ingénieur rédige, produit, conçoit des documents et des contenus grâce à des outils numériques dont l’intégration va croissante. Ces outils ne sont pas neutres sur la manière de travailler et influencent la qualité et la productivité des contenus produits par l’ingénieur.
  • La numérisation de ses objets d’étude : l’ingénieur est amené à intervenir sur des objets dont les principes techniques et le comportement reposent de manière croissante sur le numérique et le traitement de l’information. Il devient important pour tout ingénieur de comprendre et maîtriser les relations entre son art d’ingénieur (qui peut être chimique, mécanique, biologique, etc.) et les outils numériques de traitement des contenus.

Le numérique est ainsi une problématique transversale que tout ingénieur rencontre dans son métier. Il fait partie de l’environnement de travail de l’ingénieur, quelle que soit sa fonction : ce n’est pas une affaire réservée aux informaticiens mais concerne désormais toute personne devant produire et lire des contenus et concevoir des produits.